Home

Ici on apprend du grec même si on ne sait pas encore le lire, à l’oreille

ἄνδρα μοι ἔννεπε, μοῦσα, πολύτροπον, ὃς μάλα πολλὰ
πλάγχθη, ἐπεὶ Τροίης ἱερὸν πτολίεθρον ἔπερσεν:
πολλῶν δ᾽ ἀνθρώπων ἴδεν ἄστεα καὶ νόον ἔγνω,

Dis-moi, Muse, cet homme subtil qui erra si longtemps,
après qu’il eut renversé la citadelle sacrée de Troiè.
Et il vit les cités de peuples nombreux, et il connut leur esprit ;

(traduction Leconte de Lisle, 1867)

On critique des traductions et on fait les nôtres en « français moderne ».

jacquesgaillard_traductions  jacquesgaillard_traductions_2

Et on réfléchit à la façon de voir les choses des romains : ce qui est altus est le haut et le profond, un carrefour n’est qu’un trivium …

brague_pointdevueromain

Et on a révisé les cas, ça vaudra pour le grec et le latin

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s